ument,'script','dataLayer','GTM-55DJKC8Z');
top of page
  • Photo du rédacteurJJ

Connais toi, toi-même !


Selon un vieux conte japonais, un jour un samouraï belliqueux somma un maître zen de lui expliquer ce qu'étaient le paradis et l'enfer.

Le moine lui répondit avec mépris :

-Tu n'est qu'un rustre, je n'ai pas de temps à perdre avec des gens de ton espèce.


Se sentant insulté, le samouraï devint furieux et, tirant son épée, s'écria :

- Je pourrai te tuer pour ton impertinence.

- Voilà ce qu'est l'enfer, répliqua le moine calmemement.


Surpris par la vérité de ces paroles, le samourai se calma, rengaina son épée, salua le maître et le remercia de l'avoir éclairé.

- Et voilà le paradis ajouta celui-ci.


Connais toi, toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieux !


Inscription sur le seuil du temple de Delphes atribuée à Socrate indique que l’exigence de l’homme doit se porter sur sa nature.

C’est en se connaissant, en cherchant en lui-même, que l’homme peut trouver la sagesse.


Cette histoire du samourai montre comment une attitude peut être différente selon que l'on se laisse porter par ses émotions ou que l'on en soit conscient.

D'où l'importance d'être conscient de ses sentiments au fur et à mesure de leurs apparitions.

C'est la clé de voute de l'intelligence émotionnelle.


Je pense que chacun d'entre-nous a en mémoire des épisodes où nous n'avons pas fait attention à nos sentiments réels ou alors trop tradivement, alors nous en avons subi les conséquences...


Selon John Mayer, l'un des pères de la théorie de l'intelligence émotionnelle, la conscience de soi signifie que nous sommes "conscients à la fois de notre humeur du moment et de nos pensées relatives à cette humeur".

Selon lui, les individus se répartissent en trois catogories différentes selon leurs rapports avec leurs émotions.


  • Ceux qui ont conscience d'eux-mêmes. Ces personnes font naturellement preuve d'une certaine subtilité dans leur vie affective. Ce sont des gens indépendants, en bonne santé psychologique, qui ont le sens de la mesure et, en général une conception positive de la vie.

  • Ceux qui se laissent se submerger par leurs émotions Ils ont souvent l'impression de ne pas pouvoir échapper à leurs émotions, comme si c'était elles qui prenaient le commandement de la personne. Ce sont des gens qui sont souvent de mauvaise humeur, pestant contre la société et, ils ont souvent l'impression de ne pas contrôler leur vie affective.

  • Ceux qui acceptent leurs dispositions d'esprit. Tout en ayant conscience de ce qu'ils éprouvent, ils ont tendance à ne pas faire grand chose pour y remédier. Ce sont des personnes résignées, soit dans la bonne humeur, donc pourquoi changer, soit dans des sautes humeur; donc les accepter et ne rien faire.


Le premier travail est celui-ci : La conscience de soi.

La conscience de soi, aussi nommée "attention flottante", "rappel à soi", désigne cette attention permanente de son état intérieur. Elle signifie qu'on est à la fois consciente de son humeur du moment et de ses pensées relatives à cette humeur.

Dans cette attitude, l'esprit observe et étudie l'expérience elle même, y compris les émotions.


Cette première étape basique est primordiale pour que vos émotions soient intelligentes.




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page