ument,'script','dataLayer','GTM-55DJKC8Z');
top of page
  • Photo du rédacteurJJ

Le changement est d'abord un état d'esprit

Jacques Chirac


La perception du changement en entreprise


Les dirigeants ( j'entends par "dirigeant" toute personne en posture de diriger un service ou une entreprise ) sont souvent confrontés à un certain nombre de problèmes récurrents qu'ils attribuent au manque d'imagination de leurs collaborateurs, à leur peu de goût pour le changement, à leur peur de l'incertain et du risque, à leur inaptitude à coopérer et souvent à leur refus de s'impliquer dans l'entreprise.


Pourtant paradoxalement, la philisophie, l'anthropoloie, les sciences de la complexité, etc..., nous suggèrent que ces qualités - la créativité, le goût de l'épreuve et du changement, la solidarité, l'engagement - constituent probablement les caractéristiques les plus ordinaires du monde vivant.


Alors nous sommes en droit de nous demander pourquoi nous avons tous autant de difficultés à les repérer et à les mobiliser.


Comment redonner le goût du changement à nos collaborateurs ?


Dans la culture de la Tradition Chinoise, l'idéogramme du changement est représenté par l'association de deux images dans le même idéogramme : celle du solieil et celle de la pluie (voir ci-contre).

Tous nous souhaitons connaître ces deux états. Ce que nous n'aimons pas, c'est les voir se manifester au mauvais moment.


Je pense que les êtres humains aiment la "diversité" et le "changement" à la condition qu'ils puissent mobiliser leur imagination et soient aptes à affronter des épreuves qu'ils auront choisies.

Mon rôle est de les accompagner dans ce challenge.


Jean Jacques Jeannin


Références biliographiques

Michel Roux : Manager la diversité

J-D Javary : Le Discours de la tortue


10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page