ument,'script','dataLayer','GTM-55DJKC8Z');
top of page
  • Photo du rédacteurJJ

Abraham MASLOW

Dernière mise à jour : 21 déc. 2023

" La société parfaite est celle où la possibilité de la réalisation de soi serait offerte à tous les individus" Abraham Maslow
Portrait d'Abraham Maslow
Abraham Maslow fonde la psychologie humaniste
  • 1er avril 1908 /8 juin 1970.

  • en 1951 il fonde la Psychologie «humaniste ».

  • 1954 publie « Motivation et Personnalité »

  • 1968 Président de la prestigieuse association américaine de psychologie.




Pour le mouvement humaniste, il est essentiel de s’intéresser à la façon dont une personne se découvre elle-même. On la considère comme consciente et capable de choisir. Les préceptes de l’humanisme se basent sur la dignité de l’être humain.


Les 5 clés de la pensée d'Abraham Maslow


1/ Nous avons des besoins différents.

La personnalité humaine n’est compréhensible que si l’on distingue deux types de besoins. Besoins physiologiques et psychologiques. (voir la pyramide )


2/ Nous sommes tirés par le haut.

Le besoin de réalisation est spécifique et indépendant, et n’est pas une simple sublimation des besoins de base.

Mais attention : on ne peut gratifier les besoins supérieurs que si l’on a satisfait au préalable ses besoins de base.


3/Le développement personnel n’est pas la psychothérapie.

Les personnes manquant d’amour, de sécurité, de reconnaissance, d’appartenance souffrent de troubles psychiques, de névroses.

La psychothérapie a pour but de remédier à ces névroses. Le développement personnel quant à lui, prend en charge le besoin de réalisation.

La psychothérapie s’occupe de guérison, tandis que le développement personnel vise l’épanouissement du potentiel.


4/ Certains individus sont des modèles d’excellence.

Au lieu de se focaliser sur les névroses, Maslow s’intéresse aux individus engagés dans un processus de réalisation. A travers l’art, la philosophie, la spiritualité, la sagesse, l’éthique, ils atteignent une espèce de plénitude.

Combien sont-ils ? - 2% de la population.


5/ Les « expériences de sommet ».

Le point culminant de la réalisation de soi est atteint lorsque l’individu dépasse son égo en effaçant la frontière du moi et non-moi. Il vit alors dans une joie profonde, l’expérience de la communion avec le monde.

La médiation, l’extase, la transe, la mystique constituent le point d’aboutissement du développement personnel.


Livre traduit en français : « Vers une psychologie de l’Être ».



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page